Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La bibliothèque Laurentienne

par Apolline 13 Septembre 2016, 08:58

Salle de lecture 1524-1571
Salle de lecture 1524-1571

L'édification de la bibliothèque Laurentienne commence dès l'automne 1523, lorsque le pape Clément VII contacte Michel Ange dont le talent d'architecte a déjà une grande renommée.

Cet édifice se situe dans l'église San Lorenzo à Florence, près de l'ancienne chapelle de Brunelleschi. Michel Ange dessine la porte d'accès du vestibule et celle qui donnera dans la salle de lecture, il exécute également un projet pour le plafond. Plus tard, en 1550 Michel Ange fut chargé de dessiner les pupitres et les tables de lecture.

Michel Ange crée un modèle en terre cuite de l'escalier en 1558 et l'envoie à un architecte et sculpteur de l'école florentine: Amannati, pour que celui-ci le réalise en bois, un an plus tard.

Michel Ange a donc délégué son travail à un des disciples et ce n’est pas un détail aux yeux de la critique classique qui juge que tout artiste étant un génie inimitable, son œuvre ne peut qu’être « contaminée » dans son authenticité par des hommes sans talents.

Il paraît intéressant de souligner que contrairement au dessin de Michel-Ange, qui se représentait un escalier en bois, l’escalier du Ricetto fut construit en grès.

Dans un carré de 9m de côté, il conçoit le vestibule et l’escalier.

L'escalier est tripartite (qui est divisé en trois parties, qui est composé de trois choses semblables).

Le projet d’origine en faisait un escalier bipartite (qui est partagé, divisé en deux parties) avec une partie à chaque extrémité de la pièce et se rejoignant en son centre. Mais l’architecte décida de modifier l’escalier pour lui donner la forme qu’on lui connait aujourd’hui.

L’escalier de cette bibliothèque est le point d’orgue de la salle et son graphisme architectural, arrondi, agrandit l’aspect du vestibule.

Le vestibule a tout d'abord la particularité d'avoir été réalisé d'après les plans de l'artiste mais en son absence. Les fenêtres du vestibule sont en pietra serena (désigne une roche de grès, gris foncé, un micaschiste, dont la dureté relative permet la réalisation de colonnes monolithiques qui provient principalement des carrières de la commune de Firenzuola), tout comme le fronton brisé de la porte d'accès à la salle de lecture.

La salle de lecture -qui s’étire sur 46m de profondeur- opposé au vestibule, est en longueur. Les éléments décoratifs sont dans une perspective géométrique et symétrique. Le plafond est en bois et le sol en terre cuite.

Des raisons structurelles avaient conduit Michel-Ange à proposer plusieurs solutions pour la construction du Ricetto, nous disposons des dessins des différentes partitions des murs internes, de plusieurs propositions pour son éclairage, ainsi que de documents attestant combien la hauteur du vestibule fut disputée.

Le plan du Ricetto est presque parfaitement carré; et le fait que la hauteur des murs soit plus grande que les quatre côtés du sol produit un effet de dépaysement. L'escalier qui est d’une hauteur d’environ trois mètres, occupe presque toute la surface du sol, ce qui favorise un effet d'envahissement mais nous sommes aussi poussés vers le haut, vers le ciel.

Une salle des livres rares était prévue par Michel-Ange mais elle n’a pas été construite, les livres les plus rares de la collection auraient dû y être entreposés et la salle aurait eu une forme triangulaire, située au bout de la salle de lecture.

-Michel Ange SCULPTEUR PEINTRE ARCHITECTE de Charles Sala

Section du Ricetto et d'une partie de la salle de lecture

Section du Ricetto et d'une partie de la salle de lecture

commentaires

Haut de page