Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Personnes de Boltanski

par Elsa et Madison 26 Septembre 2013, 07:28

L’artiste

Christian Boltanski est un artiste français, né à Paris en 1944, à la fin de la seconde guerre mondiale. Issu d’une famille juive, ses œuvre lui permet de retourner sur les traces et les traumatismes de la guerre.

Son engagement artistique consiste à réanimer les mémoires collectives, en choisissant des thèmes noirs qui lui sont chers comme la mort ou l’oubli.

Son père s'est caché toute la guerre sous le plancher, sa mère, non juive, a rompu avec sa propre famille, pétainiste.

Résumé de l’œuvre

« Personnes » est l’œuvre de Christian Boltanski, elle fut installée à Paris en 2010. Quand le spectateur rentre il voit en premier un haut mur de boites de biscuits toutes numérotés, ces boites sont toutes alignés, identiques, usées, rouillées… Le spectateur ne voit pas ce qui est derrière, il est confronté à ce mur.

Après que le visiteur ait passé ce mur il arrive dans une grande pièce, froide, où il peut entendre des bruits de battements de cœur. Il découvre aussi des vêtements étalés par terre en plusieurs groupes qui sont encadrés par des fils électriques et des néons. Au loin une pyramide de vêtements de dresse, une pince de chantier prend ces vêtements et les relâchent de manière totalement mécanique.

Comment se situe t-elle ?

Cette œuvre dénonce les horreurs de la shoah, elle veut mettre le visiteur en quelque sorte dans les conditions de ces camps, lui montrer et lui faire vivre ce moment de l’histoire.

Par quels moyens y arrive t-il ?

Chrsitian Boltansky réussit a dénoncer la shoah par plusieurs moyens artistiques. Tout d’abord par le mur de boites de biscuits qui se situe au début de l’exposition, il défend le titre qu’il a donné à son œuvre « Personnes », en effet toutes les boites portent un numéro qui rappelle ceux qu’avaient les déportés lors de leur arrivée dans les camps. Ces boites ne désignent personne, elles sont anonymes, tout comme les vêtements étalés par terre qui montre l’anonymat. Il montre par cette œuvre une certaine industrie de la mort, des personnes sont mortes en masse sans que l’on sache forcement qui elles sont. La pyramide avec sa pince peut faire penser a un jugement, a une pesée, la pince prend ces vêtements et les relâchent comme des corps morts. Par cela il dénonce l’horreur de la shoah.

commentaires

Haut de page