Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RMN - Grand Palais

par Pauline Loféron 25 Février 2012, 22:34 musées

  La Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées, est un établissement public issu de la fusion en 2011 de la Réunion des musées nationaux et de l’établissement du Grand Palais dont l'objet est la gestion et la valorisation de 34 musées nationaux et de leurs collections, ainsi que du Grand Palais des Champs-Elysées à Paris. Il est placé sous la tutelle du ministère de la Culture plus spécialement exercée par le Servce des Musées de France (SMF). 

 

  Historiquement, la Réunion des musées nationaux a été créée en 1896, sous l'impulsion de Raymond Poincaré et de Georges Leygues dans le but de procéder à l'acquisition d'œuvres d'art destinées à enrichir les collections nationales. Elle devient en 1990 par décret, un Etablissement Public à Caractère Industriel (EPIC).

  La RMN-Grand Palais a la charge de 34 musées nationaux, eux-mêmes regroupés sous deux statuts. D’une part, la majorité d’entre eux sont appelés établissement publics (disposant donc d’une autonomie juridique et financière) ; les autre constituent des Services à Compétence Nationales (SCN), rattachés au Service des Musées de France.

 

  La RMN-Grand Palais a plusieurs missions ; elle édite : catalogues d’exposition, guides de musée, beaux livres, cartes postales, moulages, chalcographies, bijoux, etc.  La RMN est l’un des tout premiers éditeurs d’art en Europe. Elle acquiert : en 1895 elle a spécifiquement été créée dans ce but, elle recueille, gère et engage les fonds nécessaires à l’acquisition d’œuvres d’art. Elle valorise également grâce à son agence photographique qui contribue aussi à constituer, au fil du temps, un inventaire des collections nationales, notamment au travers des campagnes de prises de vues et de numérisation qu’elle effectue dans les musées. Elle gère également dans les musées l’accueil, la gestion de la billetterie, des réservations, le guidage et conférences, l’aide à la visite, le vestiaire ou encore l’aménagement des espaces.

Enfin, elle programme et produit toutes les expositions présentées aux Galeries nationales du Grand Palais, et organise chaque année près d’une trentaine d’expositions temporaires, seule ou en collaboration avec une trentaine de musées nationaux et d’établissements publics. Un certain nombre de ces manifestations sont aussi des coproductions internationales avec les plus grands musées du monde, notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

  Cependant, des critiques concernant ce système couvrant de plus en plus la scène muséale parisienne, ont toujours subsistées. Depuis sa création, la RMN a souvent fait l’objet de polémiques, tant sur ses comptes que sur sa gestion ou sur son rôle.

  Dès 1997, la maîtrise et l’efficacité de la gestion de l’établissement public avaient été épinglées dans un rapport de la Cour des comptes qui soulignait entre autre que “l’administration directe des musés nationaux par la DMF [le directeur de la DMF est statutairement président de la RMN] a eu pour effet de déresponsabiliser les chefs d’établissement”. Aujourd’hui, les récentes conclusions de l’IGF ne font que s’inscrire dans la continuité : “Le système triangulaire musée/DMF/RMN est opaque, déresponsabilisant et coûteux”. 

commentaires

Haut de page