Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Démocratisation: le Festival Histoire des Arts

par Julien 12 Mai 2011, 17:59 travail

Du 27 au 29 mai 2011, se déroulera au Château de Fontainebleau la toute première édition du Festival de l'Histoire de l'Art. Un évènement coroboré par le Ministère de la Culture et de la Communication en collaboration avec l'INHA et Le Château de Fontainebleau.  Chaque année sera mis en place un thème que l'on associera à un pays invité. Pour ce lancement, le thème de la Folie et l'Italie comme invité d'honneur ont été retenus.

La Démocratie culturelle se fonde sur la liberté de création, celle de diffusion ainsi que celle de participation. A partir de ces 3 notions, on peut alors comprendre l'enjeu démocratique du festival présenté.

Premièrement, parlons de la liberté de création au sein de l'évènement. Le but est de ne pas restreindre les expositions et toutes autres activités qui en découlent. Mais pour faire en sorte que le festival ait un sens et un déroulement cohérent, on impose une thématique, comme pour l'ouverture, celle de la Folie. Et grâce aux différents sens du mot, on met en oeuvre tout un univers culturel qui s'étend sur plusieurs périodes. Sur le site du Ministère de le Culture, on nous décrit la folie comme '' celle que Michel-Ange disait porter en lui, que celle qui coûta sa liberté à Camille Claudel et une oreille à Van Gogh… Ce choix est aussi une façon de célébrer le 500e anniversaire de la parution d’un des textes les plus importants de la littérature occidentale : « L'Éloge de la folie ». "

Dans un deuxième temps, intéressons nous à la liberté de diffusion. Pour rendre populaire ce nouveau concept culturel, il faut se comporter en publicitaire confirmé et obliger le coup de marketing à faire ses preuves. Alors, on se permet d'utiliser tous les moyens pour faire en sorte que l'ouverture est un impact conséquent sur notre société actuelle. On fait donc appel à l'affiche publicitaire et ces brochures, aux réseaux sociaux comme Facebook ou twitter pour élargir la renom du Festival et ainsi de suite...

Dans un dernier temps, on insistera sur la liberté de participation du festival. La démocratisation se veut généralement comme étant un concept permettant une accessibilité totale au festival organisé pour un public de masse. C'est-à-dire qu'on ne vise pas principalement une seule catégorie sociale. On cherche à recevoir un public homogène issu de différents milieux sociaux. Pour ce faire, on prend la décision de rentre l'accès au festival gratuit. Logiquement, si le public n'a pas à payer sa place, il est certain qu'il n'hésitera pas à participer aux activités proposées. D'ailleurs ces dernières sont toutes autant diversifiées: Forums, conférences, tables rondes, lieu de formation pour les enseignants, expositions etc. Vouloir attirer petits et grands, c'est faire en sorte que chacun y trouve son compte dans l'espérance d'enrichir sa culture personnelle. Cette notion est tout à fait présente visuellement sur l'affiche publicitaire du festival. Il y a un homme en bas à droite, face à exposition cotoyant une jeune femme que l'on peut, pourquoi pas assimiler à une étudiante, collégienne ou autres.

De cette manière, à travers ces trois points, on comprend que le Festival de l'Histoire de l'Art  se veut être démocratique.
affiche2-1-.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page