Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris dans les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

par Lucile 1 Mars 2011, 11:27 travail

La BD et Paris

 


Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec est une série de bandes dessinées réalisées depuis 1976 par Jacques Tardi, un incontournable de la bande dessinée francophone. Les aventures se déroulent entre 1911 et 1922 en grande partie dans la ville de Paris. Adèle est une femme moderne, toujours élégante, jamais abattue : l'archétype de la Parisienne. Elle est une grande romancière qui, pour gagner sa vie, mène l'enquête dans d'étranges affaires et raconte ses propres aventures pas comme les autres…


L’action se déroule alors à Paris, et la première bande dessinée d’Adèle Blanc-Sec démarre dans le jardin des plantes puisque Tardi voulait dessiner la galerie de paléontologie dans cette ambiance mystérieuse rendue grâce aux vitrines et verrières… L’architecture de Paris et ses rues racontent l’histoire de la ville et de l’époque, c’est ce que Tardi trouve intéressant pour la création de ses BD. De plus, on retrouve de nombreux lieux célèbres  et Adèle évolue de la gare de Lyon à celle de Montparnasse, du  Louvre au parc Monceau, du Muséum d'histoire naturelle au canal Saint-Martin, des Buttes-Chaumont aux héritiers de Saint-Vincent-de-Pau : Paris est son champs de bataille et le théâtre de ses exploits.

 

 

 

Inspirations et Influences

 


Il a été difficile pour Tardi de recréer Paris, et de reconstituer les lieux comme ils l’étaient à l’époque, c’est pourquoi il a dû faire beaucoup de recherches. Par ailleurs, il s’est inspiré de vieilles photos de Paris et de cartes postales pour redécouvrir cette ville telle qu’elle l’était auparavant.                                                                                                                      Petite anecdote : il y avait bien souvent des lanternes sur les immeubles haussmanniens et elles ont disparues, faute d'entretien: Tardi aime rétablir ce genre de choses lorsqu’il la chance de disposer d'un document d'époque, et c’est ce qu’il a fait pour les lanternes.

On retrouve dans cette bande dessinée un certain aspect théâtral que recherchait Tardi à travers les décors et aussi à travers des détails sans grande importance : Tardi avait besoin de donner une ambiance à ces détails pour donner une autre dimension aux lieux existants, il dit que « c’est un tremplin pour l’imaginaire ».

Aussi, Tardi attache de l’importance à l'irruption de l'horreur dans la vie quotidienne et, plus loin, la boucherie sanglante de la guerre de 14. C’est pourquoi certain passage sont plus violents que d’autre dans Adèle Blanc-Sec. Mis à part cette recherche de l’horreur et cette inspiration à la première guerre mondiale, Tardi se réfère à Jules Verne et est influencé au style propre aux illustrations des éditions Hetzel.


 

 

Le Paris d'Adèle est à la fois celui, très réaliste, des documents d'époque sur lesquels travaille Tardi et celui, fantasmé et plein de mystères, des romans de Maurice Leblanc et des films de Feuillade. Le dessin net aux traits épais est en outre servi par le lettrage d'Anne Delobel et les camaïeux de teintes bistre, puce et sépia dont elle a revêtu la série.

 

Anne Delobel: coloriste française de bandes dessinées. Son travail se fonde sur des couleurs primaires assourdies.

 Maurice Leblanc: écrivain français. Auteur de nombreux romans policiers et d’aventures, il est le créateur du personnage d’Arsène Lupin.

 Louis Feuillade: réalisateur français de films muets et d’aventures. Il est le réalisateur de la célèbre série Fantômas.


                La ville de Paris est très importante et omniprésente dans cette BD puisque c'est là qu'évolue l'héroine pendant toutes ses aventures extraordinaires. La ville ici prend une place majeure et elle est la base sur laquelle repose toute l'histoire... et oui, Adèle est une vraire parisienne, qui, en huit aventures est allée tout droit du Jardin des Plantes au Panthéon du 9ème art.

 

 

commentaires

Haut de page