Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La rotonde de la Villette

par Manon L & Océane 23 Mars 2012, 19:41 travail

Présentation :

L'architecte de ce bâtiment est Claude Nicolas Ledoux. Cette édifice à été construit entre 1784 et 1788, au nord de Paris, dans le quartier de la Villette (19èmearrondissement).

 

Fonction :

Ce bâtiment servait de bureaux pour récolter l'octroi (impôt que devaient passants et commerçants qui entraient dans la ville de Paris).


Histoire :

La rotonde ne contrôlait pas les passages, c'était le "coffre fort" (une sorte de banque) de l'argent récolté par l'octroi. Destinée à abriter les bureaux des receveurs, de plusieurs contrôleurs et de quelques cavaliers (chargés de surveiller les lieux), Ledoux a voulu montrer, par un tel bâtiment, l'importance de cette voie la plus  historique de Paris. Pour contrôler leurs marchandises, les commerçants devaient passer devant deux bâtiments (barrière Senlis et Pantin, aussi construites par Ledoux). Ensuite, le contrôleur les recevait et rédigeait avec eux un acte qui prouvait leur présence dans la ville. Les commerçants payaient alors l'octroi au receveur.

Au fil du temps la fonction de la rotonde a considérablement changée, de caserne de la garde municipale (1830-1860) à grenier à sel (1865-1921) et de nos jours à restaurant. A plusieurs reprises l'édifice a failli être démoli, du fait du manque de place.  

 

Architecture :

La rotonde a été conçue pour accueillir environ quarante bureaux servant à recueillir l'octroi. Ledoux s'inspira de l'architecture de la Saline royale d'Arc-et-Senans (sa propre oeuvre). La rotonde était un monument très imposant par ses dimensions à l'époque. La façade du bâtiment était  constituée de pierre de taille, de couleur blanche. Les entrées de l'édifice étaient inspirées de l'Antiquité, avec un fronton et des colonnes doriques, courtes et massives (Comme le montre l'image ci-dessous)                                                                                    Barriere_Saint-Martin-copie-2.jpg

Le toît forme un "entonnoir", ce qui permet à la cour centrale de la rotonde d'être éclairée naturellement. (On le voit sur l'image ci dessous).

 

                                                     e16ceb06b616d4a4e2dc67b821479cc4-copie-3.jpeg

 

 

 De plus, l'édifice respecte une symétrie parfaite sur ses côtés entre les entrées. (On arrive très bien à distinguer cette symétrie sur la photo ci-dessous).

                                                La-villette.jpg                                                           

 

                       

commentaires

Haut de page