Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fête de la musique

par Maëlle et Mathilde 25 Mars 2011, 15:52 travail

Présentation : Maurice Fleuret est devenu directeur de la musique et de la danse en Octobre 1981. Il découvre que 5 millions de personnes, dont un jeune sur deux joue d’un instrument de musique. Il partage avec Jack Lang (Ministre de la Culture sous Mitterrand) son envie de faire descendre les gens dans la rue pour jouer.

De cette volonté découle la première fête de la musique qui a eu lieu en 1982. Elle se déroule le 21 Juin, jour du solstice d’été et donc la nuit la plus courte de l’année dans les rues des villes de France. Cet évènement accorde une place aux amateurs ainsi qu’aux genres musicaux moins reconnus face aux musiques dites savantes : le rock, le jazz, la chanson et la musique traditionnelle. Pour permettre à tous d’y participer, les concerts sont gratuits et chacun est libre de s’inscrire pour jouer.

La fête de la musique étant un évènement populaire, elle annonce souvent des nouvelles tendances musicales : musiques du monde, chorales, rap, techno, etc…  Elle permet d’établir des liens et échanges entre la ville et les banlieues. Elle favorise ainsi la démocratisation de l’accès aux pratiques artistiques et culturelles. Rapidement, elle va être fêtée dans les hôpitaux, les écoles de musiques, les établissements scolaires et même parfois les prisons.

Communication : L’ADCEP édite un programme national et international de la Fête de la Musique, diffusé dans un dossier de presse. Ce programme est relayé dans les médias (presse écrite, radios et télévisions).

Coordination : Schéma.

Le ministère de la Culture et de la Communication a chargé l’ADCEP (Association pour le Développement de la Création, Etudes et Projets) de coordonner l’ensemble de la fête en trois missions : inciter à participer à la manifestation, conseiller les artistes, s’occuper de l’information et la communication.  A l’échelle des régions et des départements, ce sont des institutions comme la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), l’ARDMD (Association Régionale de Développement de la Musique et de la Danse), l’ADDM (Association Départementale pour le Développement de la Musique et de la Danse) et l’ADIAM (Association Départementale pour l’Information et l’Animation Musicale) etc… qui organisent les concerts. L’évènement n’est pas financé par l’Etat mais par les collectivités territoriales. De plus, la fête de la musique possède de nombreux partenaires : la Sacem (qui ne retire aucun droit d’auteur pour ce soir là), Le Hall de la Chanson, Francophonie Diffusion, le Crédit Mutuel, Radio France…

 

Source : http://www.fetedelamusique.culture.fr/site-2010/

commentaires

Haut de page