Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La cité-jardin "Blumenthal"

par Adeline Vallejo 13 Avril 2013, 19:26

      Le projet de la cité jardin "Blumenthal" a été présenté en 1911. Il est composé de trois parties, où 173 "cottages proprets"  ont été construits entre 1912 et 1914, 36 logements locatifs construits entre 1919 et 1920 et enfin 118 pavillons en 1925.  Willy Blumenthal créé la SA HBM "les cités - jardins d'Epinay" pour réaliser la cité "Blumenthal". Cette dernière va être conçue par l'architecte Georges Vaudoyer.

       La cité-jardin Blumenthal "tourne le dos" au centre d'Epinay et ne participe pas au développement urbain de la ville. Elle est en contraste avec ce réseau pavillonnaire et les deux gros immeubles collectifs situés à l'entrée de la cité, donnant ainsi comme une entrée urbaine sur l'avenue de la République (RN14).  Le projet a été financé en partie par la municipalité et également par la Société. La création des 36 logements locatifs contribue aussi à ce financement car ils ont été construits pour financer les équipements et commerces, tout comme les capitaux initiaux apportés par W.Blumenthal sur ses fonds propres pour l'achat des terrains. La Société a aussi financé les éclairages publiques avant de les laisser à la ville. La cité est composée de conditions d'accès avantageuses car elle est entourée de grandes avenues, notamment celle de la République qui est une des rues les plus importantes de la ville. Elle est destinée en priorité aux ouvriers de l'entreprise de tannerie.  Les logements sont loués avec ou sans promesse de vente  par bail de 15, 20 ou 25 ans.

          

                                            blumenthal

       La cité-jardin Blumenthal est conçut de façon quadrillée et serrée,comme on peut le voir ci-dessus, tels queles modèles des cités ouvrières. Le terrain est de six hectares mais est contraint par la zone non constructible du fort de la Biche(situé à l'est de cette photo). On retrouve également l'avenue de la République au fond a gauche ci-dessus. L'architecture et réseau de voiries proviennent de l'unité foncière, c'est-à-dire de pavillon non mitoyen en retrait de la rue avec un jardin et un autre petit jardin à l'arrière.                                                                                                

                                            rue-blumenthal.jpg 

 

        L'originalité de la cité se retrouve à travers le fait qu'elle a été réalisée de manière artisanale, avec des matériaux de choix et nobles. Les différents types de batiments ont été contruits en meulière ou brique, et souvent recouverts de ciment: tout cela va créer la variété et éviter toute monotonie urbaine possible. Dans la cité-jardin Blumenthal on peut retrouver un certain nombre de services nécessaire à la ville, comme une salle des fêtes, un bureau de poste,un square, ainsi qu'une fondation créée par W.Blumenthal seulement à partir de 1919-1920: la Fondation Blumenthal. Cette fondation a été créée à la mémoire de son fils et a été déclarée utilité publique. Elle regroupe une pouponnière goutte de lait et une garderie, ainsi qu'un dispensaire de consultation de médécine et chirurgie pour nourissons. 

Aujourd'hui, la cité-jardin Blumenthal est actuellement en déclin, surtout autour de ses différents équipements qui la définissaient. C'était une cité avec un projet social, mais elle a été profondement transformée par ses nouveaux propriétaires, qui ont multiplié les adjonctions sur le bâti. Elle est aujourd'hui davantage vue comme un lotissement. En 1943, les biens de la Fondation Blumenthal sont attribués à la Croix Rouge, qui développera l'oeuvre de Madame Blumenthal, sa belle-fille. 

Cette cité, par rapport aux idées d'Howard, n'est pas conçut concentriquement, avec au centre des jardins et autour des administrations.Elle ne respecte pas non plus l'idée de Geddes qui était de ne pas créer quelque chose de rectiligne, puisque c'est ici tout le contraire. Le principe de mélange de population n'a pas non plus été très réussi puisqu'aujourd'hui les différents propriétaires ont modifié les pavillons, ce qui montre une certaine qualité urbaine spécifique.  

commentaires

Haut de page