Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cité-jardin: Champigny sur Marne

par Quentin Schoum 13 Avril 2013, 14:35

La cité jardin de Champigny sur Marne a été bâtie entre 1931 et 1939 par deux architectes du nom de Biscotte Pelletier et Sirop Teisseire suit à une initiative d'un projet d'Albert Thomas datant de 1919.

Sa construction a

été commandée par l'Office HBM de la Seine suite à une volonté de réhabilitation des conditions de vies inspirée par les écrits de Howa

rd peu après la Révolution industrielle.

http://fr.topic-topos.com/image-bd/france/94/cite-jardin-ecole-albert-thomas-champigny-sur-marne.jpg

Contrairement aux théories de Howard, la cité jardin de Champigny sur Marne n'adopte pas un plan de construction circulaire mais plutot rectangulaire, séparé par de grandes artères permettant un accès facile au Centre.

D'ailleurs toutes les rues portent le nom de personalités connues pour leur engagement prolétaire tel Karl Marx.

 

Dans un souci de confort ouvrier, tout les batiments sont équipés d'un accès à l'eau potable et d'une salle de bain. Plutôt rare dans les années 1930, ces installations s'inspirent des écrits de Geddes.

La ville pensée tout d'abord pour regrouper de multitudes de logements individuels, abrite aujourd'hui 1054 logements collectifs contre 142 logements individuels. Cet exemple illustre le paradoxe dans le travail d'Howard entre la théorie et la réalité. En effet, des raisons budgètaires et spatiales empèchent Pelletier et Teisseire d'organiser une ville selon les plans exacts de Howard. Ainsi, les jardins pensés pour l'alimentation ouvrière sont, à Champigny très réduit, notamment dans les logement

s collectifs. On s'éloigne donc ici de l'utopie d'Howard reposant sur une agriculture particulière afin d'améliorer les conditions de vie des ouvriers.

 

La Cité-jardin est par contre équipée d'une école primaire, d'une salle de spectacle et de diverses boutiques suivant les idées de Howard.

 

Comme c'est le cas dans d'autres cités-jardins, les bâtiments sont gratifiés d'un esthetisme particulier et on assiste ici à une utilisation de couleurs pourpres dûes à la brique et blanche relative au calcaire utilisé en ornement. Les batiments sont également plutôt imposants et des audace architecturales ont vues le jour notamment à travers la création de terasses de toit.

Aujourd'hui, la commune entame une réhabilitation des bâtiments de la cité-jardin, de nos jours privatisés ainsi que l'amélioration des réseaux à travers également la remise en fonction de la gare RER.

commentaires

Haut de page