Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bnunc et Vortex

par AP 21 Novembre 2009, 12:53 sorties Hida

Rien que le titre fait rêver... de la musique électro, en général les élèves adorent (en boîte)! En concert, c'est une autre paire de manche!

Ici, un suédois fou (pléonasme? en tout cas, un peuple qu'on dit sage et rangé et qui est pas mal déjanté): Bjelkeborn
Il joue du Métal en manipulant une wii, fait intervenir une friteuse ou un moulin à café (cf JC?)
http://home.swipnet.se/sonoloco7/elektron/bjelkeborn.html

Commentaires a posteriori (et tt à fait personnel): 4 geeks sur scène, trifouillant leurs manettes, jouant avec leur wii (visiblement très à la mode!), des images incohérentes derrière (style Windows Media en plus déjantées), une montée en puissance poussive, petit climax et puis on redescend... John faisait ça de façon artisanale (du coup c'est difficile à écouter ) mais il le faisait en rigolant et c'était la première fois... Tjs la même question: les idées en art contemporain peuvent-elles se recycler ou sont-elles définitivement grillées? Bof, mouah, j'ai pas aimé.

Là, des internationaux regroupés sous le vocable générique de Vortex, jouant des instruments "classiques" et y mêlant des sons électroaccoustiques...
http://www.ensemblevortex.com/
Mauricio Carrasco, guitare, Florian Feyer, percussion, Rada Hadjikostova-Schleuter, violon, Jocelyne Rudasigwa, contrebasse, Béatrice Zawodnik, hautbois, Barbara Ceron Olvera, harpe, Daniel Zea, diffusion électroacoustique

Commentaires a posteriori: ça, c'était chouette; des instrumentistes fous et géniaux qui se répondent, qui sortent des sons bizarres de leurs instruments classiques (la contrebasse, qui est un instrument merveilleux comme chacun sait, la harpe, les percussions, les clarinettes dont la clarinette basse et le violon, musicienne leader enceinte et déchaînée). Le tout mâtiné de pédale ouah-ouah et de sons créés électroniquement ou récupérés, triturés et amplifiés par les musiciens eux-mêmes (le batteur et sa wii... décidément!). Bref trois morceaux sympa avec un duo d'oiseaux et un orage électro. Ici, pas d'impro, des grosses partitions et un musicien qui dirige les autres. Du plaisir.
Je pense que c'était: Chant fractal, Pastorale, Le Puits de la Joie de Michael Pelzel, Ruben Sverre Gjertsen et Francisco Huguet mais il y avait des erreurs sur la brochure de présentation...

commentaires

Benjamin 24/11/2009 16:06


La première partie du "live electro" était bizarre, heureusement que nous sommes déjà allés à un concert de ce genre l'année dernière à Genève (enfin bon de la musique moderne). C'était bizarre
mais assez drôle, car les musiciens avec leurs grands gestes et leurs grandes expressions sont toujours rigolo à regarder).
La deuxième partie c'était rencontre du troisième type. On aime ou on n'aime pas.


Haut de page