Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Opéra de Lyon

par AP 1 Mai 2009, 16:42 sorties Hida

Nous avons bénéficié avec les élèves d'option musique facultative de M Lamarca de l'opération du Conseil Régional "Lycéens à l'opéra" (hélas, cette année 2009, nous avons été déboutés: pas d'iopéra pour les Hida!). Les 1ères spé option histoire des arts ont donc pu assister à la représentation de Lulu de Berg (voir le très bon site de l'opéra: http://www.opera-lyon.com/) et visiter les lieux qui sont impressionants. Le bâtiment est néo-classique et date de 1831 mais il a été entièrement rebâti sous la direction de Jean Nouvel en 1993. Seule la coquille reste (façades)

et le foyer supérieur.












A l'intérieur, tout est noir, ce qui a déçu certains de nos élèves qui s'attendaient à visiter un opéra XIXème avec dorures et velours rouge. Le guide nous a cependant fait remarquer les allusions au doré (portes brillantes de la grande salle), au rouge (sas insonorisés pour entrer dans la grande salle). Le reste est très noir: granite noir qui reflète les plafonds du foyer

, parquets noirs qui absorbent plus le son, sièges noirs, murs noirs à trous qui sont des panneaux accoustiques...
Seules les lumières du toit, qui ne s'allument qu'en lien avec les personnes présentes dans l'opéra, du dôme plus précisément et les lampadaires du péristyle ont rouges.




Le bâtiment est sur 12 niveaux: certains sous-terre (salles de répétition notamment), d'autres sous le dôme (salle des balletset administration).



C'est un dédale qui s'articule autour de la coque de la grande salle, suspendue à d'énormes poteaux qui traversent tous les étages. Je vous renvoie au website, très bien fait et illustré.
Nous n'étions pas trop mal placés pour la représentation, sauf ceux qui étaient de côté ce qui est assez inconfortable. Du moins, avons-nous pu bien voir la scène et l'accoustique est très bonne, donc c'était un plaisir. La soirée se terminait par une rencontre avec quatre chanteurs: Lulu, la Geschwitz, l'acrobate et Dr Schön. cette rencontre a été fort intéressante car nous avons pu constater que ces artistes étaient polyglottes et qu'ils aimaient rigoler. Ils ont une énergie fabuleuse et n'ont pas caché tout le travail quotidien qu'ils accomplissaient. nous avons pu percevoir qu'un opéra était aussi et surtout un travail d'équipe puisqu'une réelle complicité semblait les lier... mais qu'ils n'ont pas caché les difficultés notamment avec le metteur en scène. Je ne pensais pas que les chanteurs pouvaient influer sur leur personnage et un opéra semble être la résultante de négociations et d'évolution parfois surprenantes! Les chanteurs ne nous ont pas caché que l'opéra évoluait après le départ du metteur en scène qui, en général, par contrat, n'assiste pas aux spectacles. Ils semblaient avoir une complicité totale avec l'orchestre et son chef, complicité qui se transformait et augmentait au fur et à mesure de sreprésentations. Ils ont aussi parlé des performances sportives: ces chanteurs sont aussi des sportifs de haut niveau, devant non seulement être au top de leur voix mais encore savoir bouger et jouer sur scène et endurer des spectacles longs tous les soirs. Sans compter qu'il faut 6 mois pour apprendre le rôle, qui à ce moment reste gravé dans la tête à vie. Les chanteurs présents avaient d'ailleurs tous déjà joué Lulu et disaient que c'était un atout car c'est un opéra difficile d'approche. Comme les élèves ont bénéficié des cours de M Herlemont, j'espère qu'il y aura un article à ce propos...































Une superbe exposition d'art contemporain près de New York, Ms Day expose les costumes d'opéra... à l'opéra!
http://www.nytimes.com/2009/10/21/arts/design/21costumes.html
(profitez au passage de la nouvelle architecture, grandiose du Koch Theater, New Jersey!)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page