Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2nde14: comparaisons entre les 4 mises en scènes d'Orphée

par Amandine N. & Julien B. 28 Avril 2009, 13:53 musique

En général, le décor est l'essemble des éléments qui figurent le lieu où se situe une action au théâtre ou au cinéma. Quelles comparaisons peut-on faire des quatre mises en scènes de Orphée & Eurydice, vues en cours?

DESCRIPTION:
Les mises en scène sont très contrastées!
Pour Monteverdi, le décor est contemporain (Années 50) et très symbolique et/ou quelque peu abstrait. Imaginez des tuyaux de fers suspendus représentant une forêt et une scène occupée par un plateau incliné vers les spectateurs!
On part d'un décor épuré, sobre chez Glück. Contre le mur de scène est fixé un grand miroir, côté cour est posé un gros monticule de paillasse et le reste de la scène est occupé par les comédiens/ danseurs.
Chez Offenbach, on a pu observer deux mises en scènes différentes l'une de l'autre. La première parait plus classique. Au début, il n'y a qu'une toile d'Orphée et Eurydice. La toile est alors levée et laisse place à un décor classique, pourquoi pas même baroque, agrémenté par des trompe-l'oeil contre le mur de scène. La deuxième mise en scène  est plus kitsch.  Le décor passe de celui d'un garage à un champ de blé (avec une certaine particularité: le fait que le décor soit centré sur la scène et tout autour règne le noir). On découvre un décor censé représenté l'Enfer. Censé?, oui.  L'enfer n'a rien de démoniaque,de sombre non, loin de là! C'est un ciel. La scène est recouverte de mousse et de coussins représentant les Nuages. Un trompe l'oeil d'un escalier en colimasson devient alors réel.

INTERPRÉTATION:
Le décor de Glück peut être interprété de cette façon: Un décor sombre, épuré voir même monochrome pour laisser place aux costumes colorés (ex: Eurydice en Rouge). Cela permet aussi de faire ressortir la gestuelle saccadée des danses. Comme si un sentiment d'immensité emplissait l'espace qui pourtant est clôt.
Pour Monteverdi, le décor est comme dit précédement abstrait et symbolique à la fois (ex: les tuyaux). Mais on voit aussi que l'éclairage a un rôle primordial. Il permet de créer une ambiance.Pour désigner un instant de de Malheur,de Mort et de désespoir: la lumière est faible. Et au contraire, lors d'instants d'Amour, de Bonheur et de Chance, la scène est bombardée de lumière.
Dans la première mise en scène d'Offenbach, la toile permet de nous situer et de nous montrer quel sera le sujet.
En ce qui concerne la deuxième mise en scène, le décor contemporain est tout de même opposé par rapport à l'époque. Un décor surréaliste: Euridyce descendant en enfer pour se retrouver dans un "Paradis pour Damnés", un champ de blé au milieu d'un garage. Cette mise en scène est totalement surprenante. Le metteur en scène nous montre son point de vue et on peut alors supposer qu'il n'a pas cru à ce mythe.

AVIS PERSONNEL:
Des décors fascinants, qui nous emmènent dans des mondes et des époques différentes. Ce qui prouvent que le Mythe d'Orphée subsiste et pourra se perpétuer pendant des siècles et des siècles.


commentaires

Haut de page