Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dôme de la basilique Saint-Pierre, Michel Ange.

par Valentine 6 Septembre 2016, 08:50 architecture Italie Michel-Ange

Dôme de la basilique Saint-Pierre, Michel-Ange.
Dôme de la basilique Saint-Pierre, Michel-Ange.
  • La basilique Saint-Pierre du Vatican a été construite par différents architectes, (Les principaux étaient Bramante, Michel-Ange, Le Bernin et Maderno) d'abord sous les ordres de Jules II puis sous le règne de Paul III. Il s'agit de la plus grande église chrétienne du monde chrétien. En effet, elle a une capacité d'accueil de 60 000 personnes, elle mesure 193m de long pour 120m de large. Il a fallu 120 ans pour achever les constructions de cet édifice très imposant. (1506-1626) Elle se situe à Rome, au Vatican, dans l'Ouest de la ville.
  • Nous allons aujourd'hui nous pencher plus particulièrement sur la question du dôme (pour savoir plus précisément ce qu'est un dôme, rendez-vous ici !)de Saint-pierre. Le dôme de Saint-Pierre s'élève à 132.50 m au-dessus du toit (croix comprise), mesure 192 m de circonférence et son diamètre est de 42 m.

    Michel-Ange, sous le règne tout récent de Paul III, commence à travailler sur les plans de la basilique et plus notamment du dôme alors qu'il a déjà 62 ans, et devient architecte en chef en 1547. Il reprend les rênes, avec carte blanche. Mais d'un autre côté, carte blanche est un bien grand mot lorsque l'on sait que la basilique devait être aux "normes" suivantes : le dôme devait être très imposant, le plan devait adopter une forme fortement symétrique, comme celle de la croix grecque ou latine, avec des transepts et un choeur de forme identique. Pour autant, par piété et conviction, Michel-Ange se pliera à tout cela afin de créer des plans "aux attentes de l'époque". Malheureusement, décédant en 1564, il ne pourra jamais achever les constructions, et seul le tambour sera complétement fini avant sa mort.
  • Les rapports entre Michel-Ange et son commanditaire, Paul III.
    Avant d'être engagé pour la basilique, entre 1534 et 1541, Michel-Ange a repris un chantier entamé trente ans plus tôt : la décoration de la chapelle Sixtine. Paul III qui était alors pape, a été tellement content, qu'il a laissé l'artiste peindre le "Jugement dernier" comme bon lui semblait. En effet, il appréciait fortement le travail de Michel-Ange et le laissait libre de créer ce qui lui plaisait. Michel-Ange, électron libre quant à lui, aimait à travailler de manière libre. Leurs rapports étaient donc assez bons, puisque Michel-Ange appréciait travailler sous carte blanche, et que Paul III était ravi du travail que fournissait ce dernier. Malgré tout, Paul III a pu se laisser influencer par Biagio de Cesena, jugeant les oeuvres de Michel-Ange provocantes, bien trop pour un lieu de culte. Cependant, ce n'est que sous Paul IV que son oeuvre sera censurée par "Braghettone"... On peut donc supposer que Paul III était plus du côté de Michel-Ange, que de celui des gens qui, peu sensibles à la manière de voir les choses de l'artiste, le censuraient.

Références : http://www4.ac-nancy-metz.fr/clg-j-ferry-neuves-maisons/spip/IMG/pdf/basilique_saint-pierre_-_laurie.pdf

http://www.atthalin.fr/images_louvre2/re_dome_saintpierre_michelange.jpg

http://www.rome-passion.com/basilique-saint-pierre.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Saint-Pierre

http://www.lyc-coubertin-fontromeu.ac-montpellier.fr/latin/voyage4/carnetvoyage2011/basilique.pdf

http://www.rome-roma.net/basilique-saint-pierre.html

http://www.aviewoncities.com/fr/rome/basiliquestpierre

http://www.cosmovisions.com/monuDome.htm

http://rue89.nouvelobs.com/2011/12/09/lart-de-blasphemer-une-tradition-seculaire-227398

"Architecture de la Renaissance Italienne de Brunelleschi à Michel-Ange" ,sous la direction de Henry A. Millon et Vittorio Magnago Lampugnami, Musée des Monuments Français, Edition Flammarion.

commentaires

Haut de page