Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Sybille Lybique, Michel-Ange, Chapelle Sixtine. (1511)

par Valentine 13 Septembre 2016, 09:11 Peinture Michel Ange

La Sybille Lybique, Michel-Ange, Chapelle Sixtine. (1511)
  • La Sybille de Lybie a été peinte en 1511, par Michel-Ange. Elle fait partie des différentes Sybilles de la Chapelle Sixtine, il s'agit d'une partie du plafond de la chapelle. (Pour savoir qui était la Sybille Lybique dans la mythologie, rendez-vous ici !)
  • Elle représente une prétresse tenant le livre divinatoire, et entourée d'anges. Ce geste pourra être interprété comme "l'acte de déposer le livre des prophéties à l'approche de la venue du Messie". On ne voit son visage que de côté, elle regarde ses pieds, comme si elle craignait de tomber, mais le tout avec une grande élégance. Sa particularité est sa position étrange : elle est en plein mouvement de torsion. Elle est représentée tout en force, avec ses muscles, et tout en délicatesse de par sa pâleur, ses cheveux clairs ainsi que les couleurs qui semblent se répondre. (mauve, ocre..).
  • Les influences de Michel-Ange :

Pour peindre le torse de la Sybille, Michel-Ange puisse directement son inspiration de l'Antiquité, et plus précisément du belvédère, qui est une statue de torse nous venant de la Rome Antique, actuellement conservée au musée Pio-Clementino.

  • L'étude de la Sybille :

    L'étude de la Sybille de la Lybie a été réalisée entre 1510 et 1511, à la sanguine. Ce sont les élèments du corps de la prêtresse qui nous restent le plus des études de Michel-Ange. En effet, elles présentent en détails les pieds, voir même les ongles de pieds de la Sybille, ainsi que son visage, son dos musclé, ses bras ou encore sa main droite. Elle est aujourd'hui conservée au Metropolitan Museum, à New York, et mesure 28.5 cm sur 20.5 cm.

    Petit point technique : Qu'est-ce que la sanguine?
    La sanguine est une famille de pigments couleur terre, présentant une déclinaison de tons ocres, orangées, marrons, etc. Elle est apparue à l'Antiquité. En effet, dès le Moyen-Âge, elle sera utilisée pour la préparation des fresques. Ce n'est qu'au XVe siècle qu'elle commencera à être utilisée sur du papier grainé, souvent pour des études, comme le montre celles que Michel-Ange a pu réaliser. Elle peut se trouver sous plusieurs formes : craies, pastels, crayons...



Références :
http://mv.vatican.va/5_FR/pages/x-Schede/CSNs/CSNs_V_SibProf_08.html
https://www.aparences.net/art-et-mecenat/les-fresquistes-florentins/michel-ange-a-rome-fresques-de-la-sixtine/
https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/histoiredesarts/option/Michel_Ange/4.Voutes_Sixtine.pdf
http://www.monatelierdepeintre.com/dessiner-a-la-sanguine
http://mv.vatican.va/5_FR/pages/x-Schede/MPCs/MPCs_Sala06_01.html

Etude pour la Sybille de Lybie, 1510-1511, Michel-Ange, Metropolitan Museum of Art.28.5*20.5

Etude pour la Sybille de Lybie, 1510-1511, Michel-Ange, Metropolitan Museum of Art.28.5*20.5

Etude pour la Sybille de Lybie, Détail du visage et du haut du dos.

Etude pour la Sybille de Lybie, Détail du visage et du haut du dos.

Torse du Belvédère dont s'est inspiré Michel-Ange pour la Sybille, environ 1192, conservée au musée Pio-Clementino.

Torse du Belvédère dont s'est inspiré Michel-Ange pour la Sybille, environ 1192, conservée au musée Pio-Clementino.

commentaires

Haut de page