Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition du Werkbund par Herbert Bayer

par Lina et Jeanne 5 Avril 2016, 14:49

 Herbert Bayer Herbert Bayer

Herbert Bayer

Herbert Bayer a conçu une partie de l’exposition du « Werkbund », qui a eu lieu à Paris en 1930. Dans une pièce sont exposés des photographies du Bauhaus, l’école d’architecture, celles-ci sont disposées de manière novatrice. Nous verrons donc, les éléments de modernité qu’a utilisé Bayer, à travers la lumière, la taille des tableaux, ainsi que la présence de maquettes mais surtout le principe de l’ergonomie pratiquée au Bauhaus.

Le but de ce type d’exposition est d’empêcher une perception figée des images, briser la frontalité pour mettre le regard en mouvement ce qui peut aussi être atteint par l’accrochage tridimensionnel, où les photos quittent le mur pour se déployer dans l’espace. Dans la salle des vues d’architecture conçue par Herbert Bayer, les images sont accrochées en avant du mur, du sol au plafond, chacune selon un angle différent afin d’épouser au mieux l’angle de vue du visiteur, et de se présenter toujours perpendiculaire à son regard. C’est ce que Bayer appelle le système de la « vision étendue », c’est-à-dire que le champ de vision est élargi au-delà de la seule horizontalité dans laquelle habituellement se trouve le visiteur, lors d'une exposition. Il peut regarder les tableaux de haut en bas, sans à avoir à se baisser.

Ce principe utilisé est ce qu’on appelle l’ergonomie, qui a pour but l’étude scientifique de la relation entre l’homme et ses moyens. Dans l’exposition, les tableaux sont disposés de manière à ce que le visiteur puisse les regarder tout en gardant un confort. Les œuvres sont inclinées différemment, les degrés ne sont pas les mêmes, ce qui pousse le visiteur à être en mouvement et donc être actif sans se mettre dans une position inconfortable. Ce principe permet de voir les photographies sous plusieurs points de vue, cela est novateur et donc c’est un élément de modernité. (cf schéma ci-dessous)

De plus, cette exposition n’est pas seulement moderne par ces placements de tableaux, mais aussi par la luminosité qui permet de mettre en valeur ces œuvres. Comme on peut le voir sur l’image, les lumières sont intenses et prononcées sur les tableaux, le visiteur se dirige automatiquement vers les photographies. C’est un élément innovant de la part d’Herbert Bayer.

Ensuite, on peut remarquer que ces photographies sont particulièrement grandes, ce qui est rare, habituellement les tableaux ne sont pas dans un tel format. C’est aussi un facteur de mise en valeur de cette exposition de la part d’Herbert Bayer, qui est inhabituelle et donc moderne.

Pour finir, nous pouvons apercevoir sur cette image, la maquette de l’école de l’architecture du Bauhaus. Ce qui est inattendu, car les maquettes servent juste aux architectes et restent dans les ateliers couramment, on peut en conclure que Herbert Bayer a vraiment voulu que les visiteurs adhèrent à son projet et le comprenne, c’est un des facteurs innovant qui participe à la modernité de cette exposition.

http://indexgrafik.fr/herbert-bayer/

http://euroculturer.eu/2013/04/17/interferences-on-stage-at-mamcs/

Exposition Werkbund, Herbert Bayer, 1930, Paris
Exposition Werkbund, Herbert Bayer, 1930, Paris

Exposition Werkbund, Herbert Bayer, 1930, Paris

commentaires

Haut de page