Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'architecture de la plaine-Paul Klee

par Claudie et Valentine 22 Mars 2016, 15:31 BAUHAUS

L'architecture de la plaine-1923, Paul Klee
L'architecture de la plaine-1923, Paul Klee

Paul Klee est un artiste et peintre né à Münchenbuchsee en 1879 et mort en 1940 à l'âge de 60 ans. Il était d'origine suisse. Issu d'une famille de musicien, nous pouvons considérer que l'art coulait dans ses veines. C'est en octobre 1920 qu'il est appelé par Gropius pour rejoindre le Bauhaus afin d'y enseigner. De 21 à 24, il y enseignera la peinture sur verre et le tissage. Il commencera ensuite à donner des cours de peinture. En travaillant avec Kandisky, il établira des théories sur les moyens picturaux de faire de l'abstrait. Klee démissionne de son poste en 1931, après le départ de Gropius.

Commentaire d'oeuvre : L'Architecture de la plaine, 1923, 28X18,1 cm.
Technique et matériaux : Aquarelle et crayon sur papier, bordures en haut et en bas en aquarelle et plume, deuxième bordure en bas en aquarelle et plume, sur carton.

"La couleur me possède.. La couleur et moi sommes un. Je suis peintre." Paul Klee

Cette oeuvre nous montre une succession de traits verticaux ou horizontaux et qui se croisent, de couleurs froides, puis chaude, du bleu au vert citron en passant par le rouge et le rose. Les couleurs froides dans les tons bleus se trouvent en haut du tableau, au centre nous pouvons observer des couleurs chaudes dans les tons rosés ainsi que du blanc et dans le bas des couleurs très chaudes, du jaune au vert citron. Tout autour de ces bandes de couleur, se trouve un genre de cadre noir réalisé à l'aquarelle lui aussi. Si ce n'est la géométrie assez bien pensée du tableau, et la bonne association de couleurs, on ne distingue pas de perspective, de point de fuite, ni d'éléments clairs : il s'agit d'une peinture abstraite. Ce tableau représente un lever de soleil, avec les couleurs typiques des teintes du ciel aux différentes heures de la journée dans la progression des couleurs de haut en bas. Cependant, on peut aussi penser à la navette du tisserand, de par la géométrie, les bandes régulières ainsi que les ensembles de couleur et Klee ayant fait du tissage à cette époque au Bauhaus, il peut nous renvoyer à une expérience de sa vie au travers de ce tableau. La peinture étant très abstraite, et basée essentiellement sur la couleur, il n'y a pas d'interprétation unique. Pour nous, ce tableau est à la fois un choc visuel entre les couleurs et une évolution du froid au chaud assez bien menée et naturelle. C'est certes un peu paradoxal, mais cette peinture l'est en renvoyant une image assez claire du soleil malgré le fait qu'elle soit abstraite.
Il faut également savoir, qu'il travaillait énormément sur la couleur : sa théorie s'appuie sur celle de Delaunay basée sur la lumière et la couleur, mais il réalise par lui même en plus des expériences pour élargir l'échelle de l'interaction des couleurs : comme les contrastes complémentaires ou les contrastes entre les couleurs chaudes et froides.
Cette oeuvre est très jolie, agréable à regarder, et malgré sa simplicité, assez recherchée pour la rendre intéressante.

Sources :
http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-paul_klee-4184.php
http://www.photo.rmn.fr/C.aspx?VP3=SearchResult&IID=2C6NU0I6TYJV
http://www.swissinfo.ch/fre/couleur-de-l-oeil--couleur-de-l-%C3%A2me/267040
http://www.biography.com/people/paul-klee-9366304

commentaires

Haut de page