Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Freundinnen (wasserschlangen I) de Klimt

par Lisa et Mélanie 9 Février 2016, 15:27

Freundinnen (wasserschlangen I) de Klimt

Freundinnen (wasserschlangen I) est une oeuvre de Gustave Klimt exposée au musée du Belvedère à Vienne.

Cette oeuvre représente deux femmes s'enlaçant. On semble reconnaitre un fond marin avec la présence d'algues et d'une sorte de baleine au premier plan. Ce tableau reflète l'amour, un thème souvent utilisé par les peintres viennois de cet époque.

Ce tableau est inhabituel car il met en scène l'homosexualité par la présence de ces deux femmes à moitié nue s'enlaçant. Ce sujet peut choquer pour l'époque.

Par la présence d'écailles et de nageoires rattachées aux femmes, on peut penser que celles ci sont des sirènes. On a donc un rapport avec la mythologie grecque comme dans d'autres tableaux de Klimt.

On voit clairement (par la présence d'algues et de poissons ) que la scène se déroule sous l'eau, ce qui est un cadre plutôt inhabituel pour une oeuvre qui prend pour référence un endroit terrestre. Pour le peintre, cette présence d'eau démontre un univers onirique. En effet, cet élément traduit par le biais de nos rêves l'état de notre subconscient. En l'utilisant dans ce tableau, Klimt chercher à montrer une scène fictive et de rêve. Cela explique donc encore la présence des sirènes, monstres fictifs.

Cette oeuvre est un parchemin, support peu commun pour un tableau. De plus, l'utilisation de la feuille d'or rend le tableau très lumineux. On retrouve des caractéristiques du mouvement japoniste (estampe) car les perspectives ne sont pas prises en compte mais également on observe la technique du "blanc-doré" présente dans de nombreuses estampes japonaises comme sur la queue des sirènes mais aussi sur les cheveux et le fond du parchemin.

L'arrière plan est composé de motifs propres à ce peintre: des ronds de différentes tailles enfermés dans des losanges, on les retrouvent également sur la queue des sirènes

Les couleurs sont extrêmement variées. En effet, on retrouve du violet, du rouge, du gris, du marron, du jaune, du vert... De plus on voit l'importance que le peintre a apporté sur le détail des mains. Le corps des femmes est très maigre, pâle et très dévoilé au niveau du buste

On voit une fois de plus grâce à ce tableau, que le peintre est très fasciné par les femmes.

commentaires

Haut de page