Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mucha

par Morgane 4 Décembre 2015, 15:34

Affiche JOB
Affiche JOB

Alfons Mucha est né en République Tchèque en 1960 et il meurt à Prague en 1939. C’est un affichiste, un illustrateur, un graphiste (graphiste avant tout il dessina des bijoux et divers objets), un peintre, architecte d'intérieur, et décorateur tchèque, précurseur du style Art nouveau. Considéré comme le Maître de l'art nouveau Alfons Mucha d'origine slave, connut son plus grand succès à Paris. Il exécuta principalement des affiches publicitaires ou non représentant des femmes séduisantes aux chevelures flottantes et aux vêtements souples.
En 1870- 1881 il commence à dessiner. Puis voyage à Prague et à Vienne où il travaille, comme apprenti-peintre, dans une entreprise de décoration théâtrale. Il a ses premiers contacts avec l’univers du théâtre d’où il tirera son inspiration aussi bien dans la composition de ses affiches que dans ses nombreuses créations artistiques.

Cette affiche de 1898 est la seconde que Mucha réalise pour la marque de papier à cigarette Job. Ici, il s'inspire d’une des sibylles de la fresque peinte par Michel-Ange dans la chapelle Sixtine, il place la jeune femme au centre de sa composition et l’inscrit dans un cercle qui la cadre dans l’image. La femme porte une robe aux replis compliqués, qui dénude le haut de son buste et une partie de sa jambe gauche. On remarque que c'est une femme belle, langoureuse, envoûtante et aérienne, la femme que représente Mucha montre que des courbes et des arabesques. Très représentatives du vocabulaire graphique élaboré par l’artiste, les boucles de son abondante chevelure viennent sensuellement s’enrouler autour de son corps. Il montre à travers cette femme qu'il à un coup de pinceau très virtuoses. Cette femme montre le véritable objet du désir, la femme est montrée comme une machine à vendre. Mucha travaille les trois lettres de la marque JOB jusqu’à en faire un élément décoratif dans ses affiches. On le voit écrit très raffiné et il apparaît discrètement en fond de l’affiche et sur l’étui du papier à cigarette. Avec la broche qui orne sensuellement la robe de la jeune femme, il accède même au rang de bijou à part entière. Le nom de la marque ainsi traité s’intègre avec subtilité à l’œuvre de l’artiste.

Au milieu du XIXe siècle, la révolution industrielle, l’urbanisation croissante et le perfectionnement des techniques de production fournissent à l’affiche moderne sa raison d’être. Les affiches vont envahir les murs des villes, et l’affiche devient le média de premier plan pour vanter les mérites des produits les plus divers. Et devient le média d'information. Alfons Mucha, qui est sorti de l’anonymat en 1894 grâce à la réalisation de l’affiche « Gismonda » pour Sarah Bernhardt, est salarié de l’imprimeur Champenois, une des plus grandes maisons de la période 1880-1910, qui fut notamment à l’origine des panneaux décoratifs.

L’affiche publicitaire devient très vite une œuvre d’art accessible à tous d'après Mucha.

Sous l’impulsion de Champenois, l’art de Mucha se décline sur une multitude de supports : panneaux décoratifs, calendriers illustrés, cartes postales, vignettes, programmes de théâtre, menus etc. Mais ce que lui impose l’imprimeur s’avère néfaste pour sa créativité, et pour cela Mucha va abandonner les affiches et cela finit aussi par lasser le public.

http://www.herodote.net/

http://www.lesartsdecoratifs.fr/

commentaires

Haut de page