Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Victoire de Samothrace

par Emma DC et Laure 16 Octobre 2015, 07:25

sites : http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/victoire-de-samothrace

http://musee.louvre.fr/oal/victoiredesamothrace/victoiredesamothrace_acc_fr_FR.html

http://recitdevoyage.free.fr/grece/art_antique_grec.htm

Cette oeuvre est nommée La Victoire de Samothrace, on estime qu'elle date d'environ 190 avant J.C. Elle tient son nom de l'Ile de Samothrace (île du Nord de l'Egée), là ou elle a été trouvée.

Le monument se compose d’une statue de femme ailée, et d’une base en forme de proue de navire posée sur un socle bas.

La statue représente Niké, déesse messagère de la Victoire.

Elle mesure 2,75 m sans son socle et 3,28 m avec. La hauteur totale de l'oeuvre est de 5,57m.

La Victoire de Samothrace est en ce moment exposée au Musée du Louvre, à Paris.

La statue est incomplète : il lui manque ses deux bras et sa tête. On a retrouvé sa main droite en 1950 à Samothrace, avec la paume ouverte et les doigts tendus, elle ne tenait aucun attribut. Ces fragments, mis en dépôt au Louvre en 1954, sont exposés près de la statue.

La base et le socle sont taillés dans un marbre gris veiné de blanc, provenant des carrières de Lartos, dans l’île de Rhodes ; et la statue est faite de marbre blanc de Paros.

La technique utilisée par le sculpteur est celle du drapé mouillé : il se caractérise par des vêtements qui collent au corps, pour le mettre en valeur.

La Victoire porte une robe en tissu fin, descendant jusqu’aux pieds, et dont l’étoffe a été remontée par une ceinture - qu’on ne voit pas - pour être raccourcie. Le repli ainsi formé, descendant jusqu’aux hanches, est serré par une seconde ceinture sous les seins. Sa robe semble flotter sous le vent, cela rend vie à la statue, lui donne un effet de mouvement.

Sa position, les ailes déployées, le pied gauche encore en l'air, le pied droit à peine posé ; représente le moment où elle se pose sur le pont du navire. L'oeuvre semble donc être éternellement figée dans cette action.

On peut donc déduire que l'oeuvre date bel et bien de l'époque héllénistique de l'art grec.

commentaires

Haut de page