Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eglise en béton "Eglise du Sacré-Coeur d'Audincourt"

par Cécile et Emma 23 Avril 2015, 16:48

L'Eglise du Sacré-Coeur d'Audincourt
L'Eglise du Sacré-Coeur d'Audincourt
L'Eglise du Sacré-Coeur d'Audincourt

L'Eglise du Sacré-Coeur d'Audincourt

L'église du Sacré-Coeur d'Audincourt est une église en béton bâtie entre 1949 et 1951. Sa construction fut décidée par l'abbé Louis Prenel et fut financée par les habitants, notamment de nombreux ouvriers, qui aidèrent à celle-ci. Elle ouvre ses portes en 1951.

Sa construction a fait appel à de nombreux artistes très reconnus :

- Maurice Novarina, l'architecte de l'église

- Jean Bazaine, qui a réalisé la mosaïque d'entrée et le vitrail du baptistère*

- Fernand Léger, qui a dessiné les vitraux de la nef et la tapisserie de l'autel

- Jean Barillet, le maître-verrier qui a fabriqué tous les vitraux

- Jean le Moal, qui s'est intéressé au décor de la crypte** en faisant les vitraux, la mosaïque murale et les parements.

*Le baptistère est un lieu de l'église consacré exclusivement au baptême.

**La crypte est un espace situé sous le sol de l'église, servant souvent de chapelle.

L'église est composée principalement de béton mais aussi de pierre et de bois. L'extérieur est très sobre hormis la mosaïque. De face, on peut distinguer trois bâtiments : un grand au centre (la Nef), un petit circulaire sur la gauche (le baptistère) et un grand clocher surmonté d'une croix sur la droite, le seul élément qui permet de savoir que c'est une église. A l'époque, le quartier est tout nouveau et ouvrier à l'image de la région. Avec des couleurs dans les tons gris et une architecture en béton, le Sacré-Coeur s'intègre donc parfaitement dans son environnement.

L'église est basée sur un contraste entre l'extérieur et l'intérieur. D'aspect, le Sacré-Coeur paraît pauvre, sombre et sinistre tandis que l'intérieur est coloré et chaleureux, notamment le baptistère, dont les vitraux réalisent un magnifique jeu de lumières. La Nef est décorée de nombreux vitraux représentant la Passion du Christ. L'autel reste rudimentaire avec néanmoins une tapisserie qui décore le mur de derrière. Mais l'endroit qui reste le plus beau et le plus intéressant avec ses jeux de lumières est le baptistère. Le bâtiment circulaire paraît sombre et simple d'extérieur alors qu'il reste baigné de lumières et coloré même par mauvais temps à l'intérieur. Les vitraux donnent une ambiance douce, sereine et chaleureuse. Au centre se trouve le bloc baptismal contenant l'eau bénite en roche volcanique de Volvic. Le Sacré-Coeur présente cependant peu d'effet de matériaux. En effet, ici, le béton ne sert pas à réaliser des structures originales ou impossibles à faire avec un autre matériau mais tout simplement à intégrer l'église dans le paysage grâce à l'aspect simple et monotone du béton, ainsi qu'à mettre en valeur les vitraux qui apportent la touche de couleurs.

L'église du Sacré-Coeur d'Audincourt rencontre un grand succès auprès des visiteurs notamment grâce au baptistère et aux vitraux. Le contraste entre l'intérieur et l'extérieur plaît beaucoup car il procure aux touristes une véritable surprise lorsqu'ils découvrent toutes ces couleurs et cette lumière en entant dans la Nef. L'église aurait une ambiance particulière et sereine semblable à celle de la chapelle de Ronchamp.

Malheureusement quand les photos ont été prises, l'église était fermée (voir l'album déjà publié sur ce blog). Nous n'avons pu prendre que l'extérieur alors que le plus beau et intéressant est l'intérieur. Cependant, rien qu'avec des photos, nous avons la même impression : si le Sacré-Coeur paraît triste et sombre voire sinistre, la Nef et le baptistère baignés de lumière grâce aux vitraux rendent l'église chaleureuse avec une ambiance confortable et sereine.

Sources :

http://www.mespetitsbonheurs.com/eglise-du-sacre-coeur-a-audincourt-haut-lieu-de-lart-sacre-du-xxe-s/

http://www.patrimoine-pays-de-montbeliard.fr/index.php?id=10

http://www.besac.com/tourisme-besancon/eglise-du-sacrecoeur/230.htm

commentaires

Haut de page