Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abstraction-Leopold Survage-Rythmes colorés-1913

par Isaline et Mathilde 2 Décembre 2014, 16:18

Leopold Survage, en 1912 , crée un film d’animation de 3 minutes, les « Rythmes colorés », pour lequel il fait 200 peintures abstraites. Il a réalisé ce film au tout début du cinéma et il est considéré comme un créateur du cinéma en couleur.

Dans ce film, nous voyons des couleurs prendre différentes formes abstraites puis ces formes changent de couleurs et créént un mouvement de répétition sur fond noir.

Ce film est très répétitif ce qui le rend quelque peu ennuyeux. Mais les couleurs le rendent plus attractif et plus vivant. J’ai identifié certaines formes comme une bouche, des poissons ou des pattes d’animaux. Isaline.

J’ai trouvé moi aussi ce petit film très ennuyeux car il manque de mouvements rapides et les couleurs ne font pas « naturelles ». En revanche le fait que les couleurs changent et que les formes se transforment est assez captivant. Le fait que ce soit répétitif rend cela un peu monotone mais les couleurs amènent un peu de vie et de lumière. Mathilde.

Ce sont les couleurs qui définissent les formes, il n’y a pas de contours. Les couleurs sont entourées d’un halo comme si elles émettaient de la lumière. Ce sont des couleurs très vives et peu naturelles.

Le rythme est répétitif car ce sont toujours les mêmes images que l’on voit en boucle. Le mouvement est lent et monotone car les couleurs ne bougent pas vite.

« La surface plane est le domaine sur lequel évoluent les images. La forme est génératrice d’un rythme ou d’un réseau de rythmes. Du rythme naît la sensation d’espace qui suscite, à son tour, l’impression de durée. Le rythme est le facteur constructif d’une surface. Il l’organise et en scelle l’unité. Il est formé par les contours du corps » Leopold Survage

Musée d’art moderne de Céret

Les dessins sont au Moma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page