Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Neue Wache

par Thibaut et Léna 7 Novembre 2014, 15:49

La Neue Wache

L'Allemagne est un pays qui a connu de multiples conflits engendrant beaucoup de souffrances. Afin d'entretenir les mémoires, le peuple allemand a été témoin de nombreuses érections de monuments aux morts, et notamment dans sa capitale. A travers, la construction de la Neue Wache, de son histoire et actuel aménagement essayons de voir comment le pays synthétise toutes ces souffrances.

La Neue Wache a été construite entre 1816 et 1818 sur le boulevard Unter den Linden d'après les plans de Karl Friedrich Schinkel. Il a servi de mémorial durant trois phases distinctes de l’histoire allemande. Initialement, il servit à la commémoration des victimes des guerres Napoléoniennes. En 1931, Heinrich Tessenow convertit le monument en un « mémorial aux victimes de la Première guerre mondiale ».

Peu avant la fin de la Seconde guerre mondiale, la Nouvelle garde fût gravement endommagée par les bombardements.

A partir de 1960, la RDA fit du bâtiment restauré un « mémorial aux victimes du fascisme et du militarisme » dans lequel brûlait une flamme.

Après la Réunification en 1993, la Nouvelle garde devint « mémorial central de la République fédérale d'Allemagne aux victimes de la guerre et de la tyrannie ». Depuis lors, se dresse au centre du bâtiment la sculpture magistrale dite de la Pieta (« la Mère et son fils mort ») de Käthe Kollwitz (sculptrice communiste morte en 1945) pour exprimer la perpétuelle tragédie de la mort causée par la guerre et la tyrannie.

La flamme éternelle placée dans un cube au-dessus des cendres d’un prisonnier inconnu des camps de concentration et d’un soldat inconnu symbolise la vie du soldat, qui continue de brûler à travers la mémoire du peuple allemand qui perdurera aussi longtemps que la flamme.

commentaires

Haut de page