Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Ailleurs: LEE FRIEDLANDER | Le Hors-Champ

par Maeva Jade 21 Mai 2014, 08:49 Photo

     http://www.atgetphotography.com/Images/Photos/LeeFriedlander/Friedlander29.jpg

Photographie issue de la série "1970s"

 

     Lee Friedlander est un photographe américain qui commença sa carrière dans les années 60. Il s'inspirait pour ses photographies du "paysage social", et cherchait à refléter la vie urbaine des Etats-Unis du 20ème siècle. Lee Friedlander photographiait rarement des personnes, (ou du moins rarement de face) et favorisait les éléments qui constituent une ville : panneaux de signalisation, bâtiments, sculptures, voitures... Il se démarque des autres photographes urbains en réussissant à donner une âme à une photographie sans être humain et en sublimant des scènes presque "banales" du quotidien.

 

   http://www.atgetphotography.com/Images/Photos/LeeFriedlander/Friedlander46.jpg   http://www.atgetphotography.com/Images/Photos/LeeFriedlander/Friedlander47.jpg

 

   Un des grands aspects de l'oeuvre de Friedlander est son travail sur le hors-champ. Le hors-champ est "tout ce qui est extérieur à l'image mais qui, d'une manière ou d'une autre, dialogue avec elle" (Source) Dans cette série, appelée 1960s, Friedlander travaille énormément sur les reflets, plus particulièrement dans des vitrines de commerces. On remarque sur ces deux clichés qu'on ne distingue qu'une partie du corps des mannequins, qui s'arrête au niveau de leurs épaules. Leur tête est remplacée par le reflet de la vitrine qui affiche le paysage de l'autre coté de la rue. Ainsi un des mannequins se retrouve avec des branches à la place du visage, l'autre avec des nuages et un immeuble sur la poitrine. D'après la même source, cet aspect du hors-champ s'appelle un effet miroir. Ils expliquent qu' "un miroir, ainsi qu'une vitre ou tout autre objet réfléchissant, peut amener dans l'image un espace pourtant hors de la scène cadrée".

 

 

 

           Cette photographie utilise cette technique. Ici, le miroir nous montre un morceau de la pièce que nous ne pourrions pas voir si ce même miroir ne se trouvait pas à cet endroit. Le miroir nous donne donc à voir un élément normalement caché, hors-champ.

 

 

http://www.atgetphotography.com/Images/Photos/LeeFriedlander/Friedlander16.jpg

 

Un autre aspect de l'oeuvre de Friedlander est son jeu avec les ombres. Sur beaucoup de ses photographies, on ne distingue qu'un simple paysage et une ombre, généralement celle du photographe. Toujours d'après ce site, l'ombre portée est le "signe d'une présence dont on ne voit que la silhouette, l'ombre produit volontiers une atmosphère mystérieuse, voire inquiétante. elle peut aussi, plus simplement, rappeler la présence du photographe". Une autre extravaguance photographique consiste dans le fait qu'on ne voit jamais Friedlander dans le reflet des vitrines qu'il photographie.

 

http://www.atgetphotography.com/Images/Photos/LeeFriedlander/Friedlander33.jpg

 

      Tous ces éléments participent à faire de l'oeuvre de Lee Friedlander un travail distingué, original et moderne en marge du travail de ses contemporains tout en restant de la photographie documentaire. Il reste cependant assez peu reconnu malgré l'ingéniosité de ses photographies, laissant au "spectateur" son libre-arbitre et sa capacité à interpréter lui-même ce qu'il voit.

 

 

 

commentaires

Haut de page