Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Egon Schiele, un peintre torturé

par Charlotte et Coline 5 Février 2014, 09:05

Egon Schiele est un jeune artiste autrichien né en 1890, dévoré par une pulsion qui le pousse à peindre dès ses 15 ans. Il va faire ses études à Vienne, et devient élève de Klimt. Son style, d'abord inspiré de son maitre, se détachera du style Sécession pour un style plus personnel. Ses peintures choquent. Ses portraits érotiques de jeunes filles agées de 12-13 ans lui valent d'aller en prison. Les sujets qu'il peint, tournant autour du sexe et de la mort, sont dû à son jeune âge. Il meurt à 28 ans de la grippe espagnole, trois jours après sa femme enceinte.

A travers Femme nue assise, nous allons montrer en quoi ce jeune peintre était en contradiction avec la Sécession.

Femme nue assise, Encre et aquarelle sur papier, 48,3 × 32 cm, 1914

Femme nue assise, Encre et aquarelle sur papier, 48,3 × 32 cm, 1914

A l'époque où la femme belle est blanche et ronde, Shiele représente des corps torturés et maigres. Cette femme adopte une pose provoquante, son sexe découvert choque le public de l'époque. Elle a une corpulence osseuse, ses côtes sont apparentes.

 

Les traits utilisés pour dessiner les corps sont courbés, et paraissent spontanés, impulsifs. Il n'y a pas de fond, le personnage est au centre de la représentation.

La palette utilisée par Egon Schiele est assez pâle, glauque. Il utilise les couleurs de la peau humaine, c'est à dire du beige au rose en passant par le jaunâtre. Ici les contrastes entre le noir et le beige de la composition font ressortir les cheveux, les yeux maquillés et le sexe de la femme. On retrouve l'érotisme qui obsède Egon Schiele.

Contrairement à la peinture sécessionniste qui sature ses compositions de détails et d'ornements, ainsi que de couleurs contrastées, la peinture de Schiele va à l'essentiel et ne s'attarde pas sur les détails. Cette oeuvre est aérée. Shiele utilise la peinture en réserve.

Cette femme porte des bas, représentatifs de la peinture de Schiele. Un autré élément fétiche du peintre sont les mains.Ce qui est étonnant c'est qu'ici,elles sont fondues dans le reste du corps. D'ordinaire le peintre représente des mains aux longs doigts osseux, qui ressorte du tableau par leur démesure.

La peinture d'Egon Shiele est torturée, quelque fois morbide. C'est peut-être parce qu'il était adolescent et qu'il se posait beaucoup de questions existencielles. La vie affective et sexuelle ainsi que la mort sont deux préoccupations dominantes dans l'existance. On retrouve ici le côté mystique présent également dans le mouvement de la Sécession. Peut être Freud a-t-il influencé le peintre. Pour Shiele la vie est très courte, ce pourquoi il ne représentait pas de personnages bienportants et enjoués.

commentaires

Haut de page