Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyse oeuvre Egon Schiele (Femme renversée)

par AP 5 Février 2014, 10:32

EGON SCHIELE

FEMME RENVERSEE 1915.

Après son détachement artistique de son maitre Gustav Klimt, Schiele s’accapare un style tout à lui. Ses œuvres ne ressemblent plus aux critères Sécessionniste. Il est très distinct par ses traits anguleux, ses membres amaigris laissant apparaître de part ses coups de pinceaux l’anatomie interne de ses représentations.

Cependant nous pouvons observer que cette œuvre est moins atypique que la plupart de ses autres réalisations. En effet il représente plutôt fidèlement les courbes naturelles de ce personnage féminin, ainsi que la vivacité des couleurs, cependant cette œuvre parait tout de même terne malgré les motifs qui composent le tissu sur lequel elle est étendue qui paraissent composés de couleurs criardes et chaudes. Malgré cela nous retrouvons à son habitude les mains disproportionnées et peu naturelles sur son œuvre, de même que sa posture. Shiele représente cette femme et tout plus particulièrement sa peau à l’aide d’une technique d’aplat qu’il n’utilise dans quasiment aucun de ses tableaux. D’habitude il peint de façon plus agressive, ses coups de pinceau sont saccadés ce qui donne cette impression de maigreur dans ses autoportraits et ses nus.

Les éléments qui sont en contradiction avec le style sécessionniste auquel il était à ses débuts accroché de part son apprentissage auprès de klimt sont nombreux :

-premièrement le thème abordé ne fait pas partie de ceux représenté par les artistes de ce mouvement qui est celui de la nu ils avaient plutôt l’habitude de peindre des sujets tels que des formes organiques et la représentation de thèmes comme les poissons, les oiseaux et la végétation

-Les traits de cette femme sont plutôt strictes et toujours assez anguleux à l opposition des peintres sécessionnistes qui peignaient avec une abondance de courbes en cherchant l’harmonie et la fluidité.

-Nous pouvons observer une perspective qui suit l’axe central du corps de la femme et un second qui suit celui de sa botte, or l’une des caractéristiques de la peinture d l’art nouveau est celui de ne pas faire apparaitre de perspective.

commentaires

Haut de page